USA/Immobilier : Baisse de 1,2% des ventes dans l’ancien en juin

 

* BAISSE INATTENDUE DES REVENTES DE LOGEMENTS EN JUIN

22 juillet – Les reventes de logements ont baissé de 1,2% en juin aux Etats-Unis, marquant une pause après deux mois de forte hausse, mais les prix ont continué d’augmenter pour atteindre un plus haut de cinq ans qui suggère que la reprise du marché immobilier reste d’actualité.

Les ventes dans l’ancien ont diminué de 1,2% au rythme annuel de 5,08 millions d’unités, selon les données de l’Association nationale des agents immobiliers (NAR), alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une progression de 0,6% à 5,25 millions d’unités.

La hausse de mai a été révisée à +3,4% au lieu de celle de 4,2% initialement annoncée, soit 5,14 millions d’unités et non 5,18 millions.

Sur les 12 mois à fin juin, les ventes affichent une hausse de 15,2% et le prix médian a grimpé de 13,5% dans l’intervalle à 214.200 dollars, au plus haut depuis juin 2008, souligne la NAR.

La hausse des taux hypothécaires, dans l’anticipation d’un début de retrait de la politique monétaire ultra-généreuse de la Réserve fédérale, a probablement contribué à tempérer le marché en juin, ajoute le groupement professionnel.

 

* LES MISES EN CHANTIER A UN PLUS BAS DE DIX MOIS

17 juillet – Les mises en chantier de logements ont reculé pour tomber à un plus bas dix mois en juin, alimentant la crainte d’un net ralentissement de l’activité économique au deuxième trimestre.

le département du Commerce, les mises en chantier ont baissé de 9,9% au rythme annuel de 836.000 unités, alors que le consensus était de 959.000. Le chiffre de mai a été révisé en hausse à 928.000 au lieu du niveau de 914.000 initialement annoncé.

Indicateur avancé du marché de la construction, les permis de construire ont parallèlement diminué de 7,5% en juin au rythme annuel de 911.000 unités par rapport à un consensus qui se situait à 1.000.000.

 

* L’INDICE NAHB À SON PLUS HAUT NIVEAU DEPUIS DÉBUT 2006

16 juillet – Le sentiment des promoteurs immobiliers a continué à s’améliorer en juillet, ce qui témoigne de la solidité persistante de la reprise du marché du logement, montre l’enquête mensuelle de la fédération NAHB publiée mercredi.

L’indice NAHB/Wells Fargo du marché du logement est monté à 57 en juillet, contre 51 en avril (révisé de 52), alors que les économistes interrogés par Reuters ne l’attendaient en moyenne qu’à 52.

Il s’agit du plus haut niveau observé depuis janvier 2006 et l’indice se maintient ainsi au-dessus du seuil de 50, ce qui traduit une majorité d’opinions favorables sur l’évolution du marché, après l’avoir franchi le mois dernier.

« Les chiffres d’aujourd’hui sont particulièrement encourageants, dans le sens où ils témoignent d’une amélioration de la confiance des promoteurs dans toutes les régions », souligne Rick Judson, président de la NAHB.

* LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION PROCHES D’UN PIC DE 4 ANS

1er juillet – Les dépenses de construction ont atteint en mai leur niveau le plus élevé en près de quatre ans, le vif rebond dans le secteur public ayant largement compensé un fléchissement de la construction privée non résidentielle.

Suivant les chiffres publiés lundi par le département du Commerce, les dépenses ont augmenté de 0,5% au rythme annualisé de 874,9 milliards de dollars, après un gain révisé à 0,1% en avril. C’est le rythme le plus soutenu depuis les 880,3 milliards de dollars de septembre 2009.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 0,6% après 0,4% en première estimation en avril.

Les chantiers publics ont vu leurs dépenses progresser de 1,8%, une hausse sans précédent en près d’un an, après deux mois consécutifs de tassement.

Les dépenses de construction résidentielles privées ont augmenté de 1,2% à leur niveau le plus élevé depuis octobre 2008, après un recul de 0,1% en avril.

Les dépenses de construction privées non résidentielles ont diminué de 1,4%, après trois mois de hausse d’affilée.

 

Source : Les Echos